N° 355 septembre 2011

Une réflexion sur les éléments chimiques : leur division en quatre classes

Pagination : 52-54
Rubrique : Enseignement et formation
Mots-clés : Métaux, gaz nobles, panéléments, métalloïdes, antimétaux, enseignement.
FR | EN

Les éléments chimiques sont actuellement divisés en métaux et non-métaux. Les premiers possèdent des caractères communs qui permettent de les ranger en une classe unique. Les non-métaux sont bien trop divers pour faire de même. Il est donc proposé de les diviser en trois classes. Les gaz nobles qui n’existent qu’à l’état atomique forment d’évidence une classe unique.

Les vingt éléments restants sont environ cinq fois moins nombreux que les métaux, mais ils sont capables de former entre eux un nombre quasi infini de composés et en forment aussi avec les métaux. Ainsi présents dans toute la chimie (hors les intermétalliques), ils méritent le nom de « panéléments » (du grec πασ, tout). L’hydrogène qui en fait partie étant classé à part, les panéléments peuvent être divisés en « antimétaux » et métalloïdes. Les antimétaux ont des propriétés physiques et chimiques en tout point opposées à celles des métaux. Les métalloïdes, solides et conducteurs de l’électricité, sont les éléments les plus proches des métaux ; ils s’en distinguent cependant par leurs structures et par la croissance de leur conductivité électrique avec la température.