N° 408-409 juin-juillet-août 2016

Utilisation de systèmes catalytiques nitrures pour la synthèse d’ammoniac à pression atmosphérique

Pagination : 96-99
Sous-thème : Efficacité énergétique
Mots-clés : Catalyse hétérogène, synthèse de l’ammoniac, nitrure de cobalt molybdène, échange isotopique, efficacité énergétique, transition énergétique.
FR | EN

Le procédé Haber-Bosch pour la synthèse de l’ammoniac utilisant les catalyseurs à base de fer est extrêmement énergivore du fait des conditions de réaction et en particulier de la très forte pression nécessaire pour l’obtention d’une réactivité élevée. Les systèmes Co3Mo3N sont une voie alternative pour une meilleure efficacité énergétique du procédé puisqu’ils ont montré une activité supérieure à celle des catalyseurs au fer dans des conditions réactionnelles moins sévères.

Cet article présente l’étude de l’implication des atomes d’azote du réseau de ces nitrures dans le mécanisme de synthèse de NH3. L’utilisation de la technique d’échange isotopique 15N2/14N2 a permis de démontrer la capacité des atomes de réseau à s’échanger avec le diazote atmosphérique, entrouvrant la porte vers un mécanisme de type Mars-van Krevelen.

Annexe