N° 268 août-septembre 2003

Utilisation réglementaire des analyses isotopiques des aliments : dix ans d’expérience européenne

Pagination : 22-24
Sous-thème : Analyses isotopiques et réglementation
Mots-clés : Isotopes stables, RMN, SMRI, authenticité, règlements européens.
FR | EN

Des études fondamentales sur le métabolisme des plantes et sur le fractionnement des isotopes stables ont conduit à l’utilisation des techniques isotopiques pour le dépistage de certaines fraudes sur les produits alimentaires. Actuellement, ces techniques sont utilisées dans plusieurs méthodes officielles en Europe et en Amérique du Nord pour vérifier l’authenticité de produits agroalimentaires.

Ces méthodes ont en commun la détermination des teneurs en isotopes stables (deutérium, carbone-13, oxygène-18, azote-15, etc.) d’un produit ou d’un composant spécifique, tel qu’un ingrédient ou une molécule cible. Les mesures, qui peuvent être effectuées par RMN-FINS (résonance magnétique nucléaire appliquée au fractionnement isotopique naturel spécifique) et/ou par SMRI (spectrométrie de masse de rapports isotopiques) fournissent des informations sur l’origine botanique et même géographique. Ces informations sont souvent des caractéristiques réputées importantes pour beaucoup de produits alimentaires, soit par les consommateurs, soit dans le cadre des règlements européens.