N° 413 décembre 2016

Vers des supercondensateurs plus performants : quand expériences et simulations permettent d’élucider les mécanismes à l’échelle nanométrique

Pagination : 48-55
Rubrique : Recherche et développement
Sous-rubrique : Travaux des Médaillés 2015 du CNRS
Mots-clés : Supercondensateur, simulation moléculaire, expériences in situ, carbone nanoporeux.
FR | EN
© Céline Merlet.

Les supercondensateurs sont des dispositifs de stockage de l’énergie électrique capables notamment de délivrer une forte puissance. Ils sont constitués d’électrodes de carbone poreux plongées dans un électrolyte concentré. La charge est stockée par adsorption des ions sur la surface des électrodes. Les carbones nanoporeux permettent de stocker une plus grande quantité d’électricité grâce à un mécanisme de charge différent des carbones possédant des pores de plus grande taille, mécanisme qui a été récemment caractérisé en combinant des expériences in situ (résonance magnétique nucléaire, microbalance à quartz) et des simulations moléculaires.

Patrice Simon a reçu la Médaille d’argent du CNRS en 2015 et Benjamin Rotenberg, la Médaille de bronze, pour leurs travaux.