N° 406 avril 2016

Weight Watchers électronique : calculez votre poids de formes résonantes, ou les bienfaits du numérique, même approximatif

Pagination : 36-40
Rubrique : Enseignement et formation
Mots-clés : Chimie moléculaire, structures de Lewis, méthode de Hückel, chimie théorique, enseignement, résonance.
FR | EN

Pour célébrer le centenaire de la représentation de la liaison chimique établie par Gilbert Lewis, cet article montre comment la résonance entre structures limites (qui ne sont autres que des structures de Lewis) peut être modélisée par des calculs très simples. Le recouvrement entre structures peut être calculé et utilisé pour obtenir les poids des structures mésomères, et un taux de confiance est extrait, permettant de s’assurer de la cohérence entre la description de type « résonance entre structures limites » et « délocalisation électronique ». Ce taux de confiance aide à répondre aux questions suivantes : « Dois-je ajouter une autre structure de Lewis ? » et « Est-elle importante ? »

L’exemple du méthylène cyclopropène est utilisé pour montrer l’intérêt de chiffrer les poids des structures résonantes. Cette espèce est fortement polarisée par une charge négative sur le carbone exocyclique, ce qui se comprend bien si on considère que cette charge correspond à des structures mésomères ayant un cycle aromatique.