N° 427-428 mars-avril 2018

Applications des principes de la chimie durable en zone tropicale : exemple du LIA à Madagascar

Pagination : 70-74
Sous-thème : Chimie et développement durable
Mots-clés : Chimie durable, déchets, biomasse, attractants, répulsifs, biocontrôle, moustiques.
FR | EN

Équipement d’une des salles de test avec le dispositif expérimental et ses composants.

Les technologies associées à la chimie durable sont particulièrement adaptées aux conditions économiques et environnementales en zone tropicale. Madagascar possède une biomasse accessible qui est encore très peu exploitée et que le Laboratoire international associé (LIA, Université d’Antananarivo/Université Lyon 1) a choisi d’explorer. Un recensement des sous-produits de l’agroindustrie (mangues, fibres de chanvre de Maurice, noix de cajou) a été effectué et une étude systématique de leurs valorisations potentielles en chimie de spécialité réalisée.

Par ailleurs, le contrôle des populations d’insectes en zone tropicale étant nécessaire pour la protection de la population et des récoltes, le biocontrôle comme alternative aux insecticides contre les moustiques vecteurs de maladies infectieuses a été étudié, ainsi que la recherche de molécules répulsives ou attractantes pouvant être utilisées comme moyen de contrôle des populations de moustiques avec de faibles impacts écologiques.