N° 427-428 mars-avril 2018

CHEM21 : une collaboration européenne réussie en chimie durable

Pagination : 105-109
Sous-thème : Chimie et développement durable
Mots-clés : Chimie durable, projet CHEM21, recherches pharmaceutiques, procédés, formation.
FR | EN

Le projet CHEM21, abréviation de « Chemistry of the 21th century », a été créé en 2012 dans le cadre d’une initiative européenne plus vaste IMI (« Innovative Medicines Initiative ») de recherche non concurrentielle entre les sociétés pharmaceutiques (European Foundation of Pharmaceutical Industries and Associations, EFPIA) et l’Union européenne. Avec un budget de 26,4 M€, ce projet regroupait en un consortium six sociétés pharmaceutiques, treize universités et quatre petites ou moyennes entreprises.

Le but était de développer des procédés alternatifs chimiques ou biochimiques « durables » bénéficiant à la synthèse future de principes actifs pharmaceutiques. Les travaux se sont axés autour de deux thématiques principales : d’une part la recherche de nouvelles technologies (catalyse « verte », intensification des procédés, biocatalyse et biologie de synthèse), et d’autre part l’élaboration de méthodologies communes (sélection de solvants, calcul d’efficacité de procédés) et d’outils de formation, avec une plateforme de formation en ligne. Le consortium a pris fin mi-2017 et cet article résume les retombées concrètes obtenues par une collaboration exemplaire entre les équipes multidisciplinaires industrie-université sur les cinq années passées.