N° 371-372 février-mars 2013

Caractérisation de l’interaction entre CO2 et substrat solide : vers une optimisation des procédés industriels de capture ?

Pagination : 40-46
Sous-thème : Physico-chimie du captage et du stockage du CO2
Mots-clés : Thermographie infrarouge, spectroscopie infrarouge par réflexion diffuse, solides poreux, CO2, dioxyde de carbone, capture.
FR | EN

Schéma du couplage d’un spectromètre infrarouge avec une couche d’adsorbant soumise à des flux de CO2 et de N2.

L’impact global du gaz carbonique sur le climat et la raréfaction des ressources fossiles nécessitent de développer des approches nouvelles et originales afin de mieux maîtriser les émissions de CO2, en le stockant ou en le transformant. L’idée la plus simple, préalable à une éventuelle valorisation, s’appuie sur la recherche de matériaux solides, susceptibles de « fixer » réversiblement le CO2 gazeux à leur surface.

Cet article présente la démarche développée par un consortium de quatre laboratoires afin de mieux comprendre les paramètres qui pilotent l’adsorption de CO2 à la surface d’échantillons variés (oxydes de terres rares, matériaux carbonés, silices greffées), pour orienter la recherche de nouveaux matériaux performants. La stratégie retenue s’appuie sur l’évaluation des matériaux par des expérimentations in situ et couplées (thermographie, spectroscopie infrarouge), mimant la capture de CO2 par une colonne d’adsorption. L’accès à un champ de température par thermographie infrarouge pourra permettre l’analyse globale d’une maquette de procédé industriel.