N° 455 octobre 2020

Comment l’information jaillit de la lumière : retour sur les notions cachées liées à une « mesure d’absorbance »

Pagination : 52-58
Rubrique : Enseignement et formation
Mots-clés : Enseignement, absorbance, microcontrôleur, colorimètre.
FR | EN

Principe de mesure de l’absorption. Pour une même intensité lumineuse incidente I0, l’appareil mesure tout d’abord l’intensité lumineuse transmise à travers l’ensemble cuve + solvant + matrice (blanc, en haut), puis l’intensité lumineuse transmise à travers l’ensemble cuve, solvant, matrice et soluté (en bas). La combinaison des deux mesures conduit à l’absorbance due au soluté (formule de droite).

Bien que la notion d’absorbance soit largement utilisée dès le lycée, à l’issue d’un bac + 3, les étudiant·e·s rencontrent encore des difficultés dans la représentation du fonctionnement d’un spectrophotomètre.

Une pédagogie de projet autour de l’élaboration d’un instrument sur la base d’un microcontrôleur permet de revenir sur les différentes étapes qui, dans un premier temps, conduisent à l’obtention d’un signal, puis dans un second temps, permettent le passage d’un signal mesuré à une information pertinente.

Sans risque et à très faible coût, l’approche proposée peut être mobilisée pour des séances pédagogiques réalisées de façon largement autonome, voire même dans un lieu différent de l’établissement de formation.

2020-455-randon-annexes-hd