N° 208 novembre 1997

Compte rendu du 36e Congrès IUPAC, Genève, 17 au 22 août 1997

Page : 12
Rubrique : Recherche

Ce congrès de l’Union Internationale de Chimie pure et appliquée, organisé par la Nouvelle Société Chimique Suisse, fut très apprécié.

Parmi les conférences, on signalera particulièrement :

  • La métathèse des alcanes sur thallium attaché à une surface de silice, groupe Basset de Lyon (ISL-1).
  • L’application remarquablement nouvelle de chimie combinatoire par Huc et Lehn à Strasbourg (BSL-6), où des inhibiteurs d’enzymes sont spontanément formés en proposant à un enzyme de fabriquer à partir d’un mélange de divers aldéhydes et diverses amines, la base de Schiff la plus douée pour inhiber.
  • L’analyse à l’échelle nanométrique par microscopie optique à champ proche (AIL-3), présenté par le groupe Zenobi de Zürich.
  • La catalyse par le rhodium de la coupure de liaison C-C en alpha d’un groupe carbonyle (OIL-4), par M. Murakami de Kyoto.
  • Les transferts d’électrons effectués par l’ADN à distance, très importants à la fois pour le dommage à l’ADN et la réparation de photodommage, présentés par Jacqueline Barton (BKL-3).
  • Le mécanisme de l’oxydation biologique du méthane en méthanol par la méthane monooxygénase avec structure X (BKL-1), présenté par S.J. Lippard de Cambridge.
  • La biologie chimique des réparations d’ADN (BKL-7), présentée par G.L. Verdine de Harvard, pour comprendre comment les enzymes de réparation sont capables de localiser une base aberrante dans 100 millions de congénères.
  • L’orientation et la domestication du potentiel catalytique de la formation de produits naturels selon des biosynthèses modifiées (BKL-6), par C. Khosla de Stanford.
  • Ou encore un exposé passionnant sur l’auto-assemblage et la microfabrication, par G.M. Whitesides de Harvard (OKL-3).

Les participants à ce congrès sont à envier pour le traitement de faveur qu’ils ont reçu. On ne peut pas mentionner toutes les autres excellentes conférences et contributions qui étaient présentées.