N° 381 janvier 2014

Contaminants organiques et systèmes aquatiques : nouveaux outils et approches intégrés

Pagination : XI-XVII
Rubrique : Le dossier
Mots-clés : Eau, contaminants organiques, ultra-traces, spectrométrie de masse, échantillonneurs passifs, approches bioanalytiques.
FR | EN
© dusk-Fotolia.com

Dans le domaine de l’eau, le nombre de composés à analyser, d’écosystèmes et de sources à contrôler étant très conséquent, un enjeu consiste à développer de nouvelles méthodologies adaptées aux spécificités des milieux aquatiques, répondant à une logique d’intégration, d’augmentation de fréquence et de diminution de coût. Grâce aux avancées considérables des techniques d’analyse chimique basées sur la spectrométrie de masse, de plus en plus de composés peuvent être détectés, y compris des composés inconnus, avec une sensibilité toujours accrue.

Malgré tout, le niveau de confiance dans les résultats obtenus dépend fortement des précautions prises et des contrôles qualité mis en oeuvre lors de l’analyse. Pour relever ces défis, l’essor de méthodologies alternatives et intégrées permet de progresser dans la caractérisation de la contamination chimique organique de l’eau, tant en termes de fiabilité que de représentativité, notamment grâce au développement d’échantillonneurs passifs et d’approches bioanalytiques.

Le pdf téléchargeable contient l’ensemble du dossier : « L’eau, une ressource vitale : le rôle de la chimie »