N° 380 décembre 2013

Contrôler la microstructure des céramiques nucléaires : de nouveaux outils pour des matériaux adaptables

Pagination : 15-19
Rubrique : Recherche et développement
Sous-rubrique : Médailles de bronze du CNRS
Mots-clés : Microscopie, frittage, céramique, matériaux nucléaires, oxyde de cérium, oxyde de thorium.
FR | EN

Micrographies de nanosphères d’oxyde de cérium CeO2.

Le frittage constitue une étape importante de la fabrication des matériaux céramiques. C’est donc également le cas pour les combustibles nucléaires qui doivent répondre à de nombreuses exigences liées aux conditions extrêmes rencontrées au sein des réacteurs. Il apparaît alors nécessaire de disposer d’outils performants permettant d’anticiper la microstructure de tels matériaux et son évolution.

Dans ce cadre, cet article présente les nouvelles potentialités offertes par la microscopie électronique à balayage en mode environnemental à haute température (HT-MEBE) pour l’étude du frittage des céramiques nucléaires. Cette méthode permet, en particulier, d’accéder à des données inédites concernant l’évolution de la microstructure lors du traitement thermique et d’anticiper son devenir à travers l’établissement rapide de cartes de frittage.

Nicolas Clavier a reçu la Médaille de bronze du CNRS en 2012.