N° 290-291 octobre-novembre 2005

De la molécule au procédé : apports des matériaux hybrides organiques-inorganiques en chimie séparative

Pagination : 108-117
Sous-thème : Vers les matériaux et applications
Mots-clés : Gel de silice, procédé sol-gel, purification des gaz, extraction solide/liquide, tétraazamacrocycle, nanosciences.
FR | EN

Unité mixte de recherche à l’interface de la recherche académique (Université, CNRS) et du milieu industriel (Air Liquide), la finalité du LIMSAG à sa création était de concevoir et de développer de nouvelles molécules et de nouveaux matériaux dont la mise en œuvre doit permettre une meilleure maîtrise des gaz industriels. Cette maîtrise s’exprime essentiellement au travers de procédés d’ultrapurification et de détection de molécules gazeuses.

Au-delà de ces thèmes fondateurs, des solutions originales à divers problèmes technologiques à caractère environnemental ou sociétal ont été apportées. Ainsi, l’épuration de fluides industriels (eaux de rejets) ou alimentaires (eau potable) contaminés par des métaux toxiques (plomb, cadmium), voire radioactifs (uranium, plutonium, américium), a suscité un effort de recherche important. L’élaboration de ces divers procédés de séparation repose sur la mise en œuvre de matériaux hybrides organiques-inorganiques mésoporeux incorporant des tétraamines macrocycliques fonctionnalisées qui ont été préparés soit par le procédé hydrolytique sol-gel, soit par greffage direct sur un support silicique.