N° 447 janvier 2020

Des solides poreux comme macroligands solides : un lien entre catalyse homogène et catalyse hétérogène

Pagination : 19-25
Rubrique : Recherche et développement
Sous-rubrique : Prix Jeune chercheur 2018 de la division Catalyse
Mots-clés : Catalyse hétérogène, catalyse moléculaire, « metal-organic frameworks », MOF, polymères organiques poreux, constante de Hammett.
FR | EN

L’intégration de centres catalytiquement actifs sur un support solide sans perte de performance par rapport à la version en solution reste un défi majeur. Dans ce contexte, un support défini au niveau moléculaire en tant que macroligand, c’est-à-dire un solide agissant comme le ligand dans le complexe moléculaire correspondant, permet de créer un lien entre catalyse homogène et catalyse hétérogène.

Les solides poreux tels que les « metal-organic frameworks » (MOF) et les polymères organiques poreux (POP) sont des candidats prometteurs. En utilisant une série de catalyseurs hétérogènes à base de MOF et de POP en tant que macroligands pour des complexes organométalliques hétérogénéisés, cet article montre que les catalyseurs homogènes et hétérogènes suivent la même corrélation linéaire entre l’effet électronique du ligand, décrit par la constante de Hammett, et l’activité catalytique. La conception rationnelle de nouveaux catalyseurs hétérogènes peut donc être guidée par des règles de la chimie moléculaire.

Jérôme Canivet a reçu le prix Jeune chercheur 2018 de la division Catalyse de la Société Chimique de France.