N° 455 octobre 2020

Gros plan sur la comète : cheveux verts et panache bleu

Pagination : 8-10
Rubrique : À propos de
Mots-clés : Comète, chevelure, queue, halo lumineux, photodissociation, photoionisation, fluorescence, compositions, glycine.
© D. Peach-Chilescope team/NASA-Apod (https://apod.nasa.gov/apod/ap200508.html).

Photographie de la comète SWAN (dont le nom de code est C/2020 F8) prise le 8 mai 2020. Située à 0,8 unité astronomique, soit environ 100 millions de kilomètres de la Terre, elle a été découverte par un amateur dans les images prises par l’observatoire SOHO. Elle est passée à son point le plus proche de nous le 12 mai et au périhélie le 27 mai. Sa chevelure est vert-bleu et son immense queue bleue s’étend sur environ 15 millions de kilomètres.

Qu’est-ce qui possède une chevelure verte et une queue bleue ? Un extraterrestre ? Oui, mais un objet, et non un être chimérique.

Il s’agit d’une comète à l’instar de celle que l’on surnomme SWAN, qui était visible à l’œil nu en mai 2020. Le halo lumineux, dénommé chevelure, entourant son noyau est vert turquoise. Émergeant de cette chevelure, la longue trainée lumineuse, appelée queue, est bleue.

Les comètes possèdent souvent une deuxième queue blanchâtre. Que disent les couleurs des comètes, et plus précisément, quelles informations contient la lumière qu’elles nous (r)envoient ?