N° 239 octobre 2000

Histoire du concept de mole (1869-1969) à la croisée des disciplines physique et chimie

Pagination : 39-42
Rubrique : Histoire de la chimie
Mots-clés : Poids atomique, molécule-gramme, mole, quantité de matière, grandeur, unité de base, IUPAC, chimie physique, ionistes, Ostwald, Van't Hoff, Perrin, histoire, unité de mesure
FR | EN

Cet article traite des besoins ayant incité les chimistes à créer une unité de mesure. Cette création implique tout d’abord la notion classique de poids atomique inventée par les chimistes du XIXe siècle, puis, dans les dernières décennies de ce même siècle, l’introduction dans la chimie de la molécule-gramme, la « mole ».
Cette notion permit aux physico-chimistes de formuler des lois générales en termes de nombre de moles, tandis que dans le cadre de la théorie cinétique des gaz, les physiciens rapportaient la molécule-gramme au nombre de molécules contenues dans un volume, i.e. au nombre d’Avogadro. Ainsi, ni les chimistes ni les physico-chimistes ne prenaient soin de définir la dimension des quantités qu’ils mesuraient. Par conséquent, la notion de mole fut avant tout et surtout une tentative de standardisation des mesures en physique et en chimie, ce qui aboutit à l’adoption d’un système commun de poids atomiques basé sur l’isotope 12 du carbone, et au choix de la mole comme unité de base du système international d’unités (SI). Chimie, physique et métrologie ont toutes trois participé à la définition moderne de la mole.