N° 386 juin 2014

Identification des additifs dans les matériaux plastiques : analyse directe par spectrométrie de masse couplée à la mobilité ionique

Pagination : 15-19
Rubrique : Recherche et développement
Mots-clés : Plastiques, polypropylène, additifs, sonde d’analyse de solide à pression atmosphérique, mobilité ionique, spectrométrie de masse.
FR | EN

Principe d’une cellule de mobilité ionique. Les pics des ions sont détectés à des temps de dérive variables selon leur section efficace de collision avec le gaz tampon.

La caractérisation des matériaux plastiques s’avère particulièrement difficile puisque ce sont des mélanges complexes, souvent très peu solubles dans les solvants usuels. Une stratégie analytique innovante, basée sur l’utilisation d’une sonde d’analyse de solide à pression atmosphérique (ASAP) couplée à la mobilité ionique (IM) et la spectrométrie de masse (MS) a été mise au point. Rapide et ne nécessitant pas de préparation d’échantillon, cette méthode permet l’identification d’additifs dans des matrices polymères complexes, telles que des polypropylènes commerciaux, grâce à leur mise en évidence sur une carte bidimensionnelle (m/z en fonction du temps de dérive) obtenu par IM/MS.

Caroline Barrère a reçu le prix de thèse 2012 de la division Chimie analytique de la Société Chimique de France.