N° 364-365 juin-juillet-août 2012

L’IRM s’aventure hors des sentiers du monde médical

Pagination : 104-110
Sous-thème : Dynamique globale des molécules
Mots-clés : IRM, imagerie par résonance magnétique, génie des procédés, transfert de matière, transfert de chaleur, matière grasse, muscle, tissus végétaux, porosité, flux, écoulement, milieux poreux, matériaux cimentaires.
FR | EN

Cartographie T2 et T1 de tomates au cours de la maturation après récolte (d’après Musse M. et coll., Postharvest Biol. Technol., 2009, 53, p. 13).

L’agroalimentaire et le génie civil constituent deux domaines d’applications très particuliers pour l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Essentiellement axées sur les problèmes d’élaboration, de conditionnement et d’évolution de produits et de matériaux en contexte industriel, les études doivent souvent être menées sur des échantillons massifs.

Elles mettent en œuvre des imageurs de grande taille et réclament le développement de méthodologies spécifiques par rapport aux applications médicales. Des systèmes originaux d’instrumentation et de sollicitation in situ des matériaux ont pu être conçus dans ce cadre, nourris par des collaborations étroites entre différents corps de métiers.

Deux laboratoires, l’Unité Technologie des équipements agroalimentaires de l’Irstea et le Laboratoire Navier de l’Université Paris-Est, livrent leur témoignage, fruit de plusieurs années d’expertise.