N° 318 avril 2008

L’archéologie des textiles : une nouvelle discipline au service de la connaissance et de la compréhension des sociétés humaines

Pagination : 30-34
Sous-thème : Matières colorantes et organiques
Mots-clés : Patrimoine culturel, textile, microscopie électronique à balayage, archéologie, minéralisation.
FR | EN
© C2RMF-Moulherat.

Vue au MEB de poils d’animal partiellement minéralisés (Cutry, Meurthe-et-Moselle, Ve sièce ap. J.-C.).

Préservés généralement sous une forme minéralisée, les textiles sont les témoins privilégiés de bien des aspects des communautés humaines. Retrouvés le plus souvent dans les sépultures, leur utilisation répond fréquemment à des préoccupations tant économiques que sociales.

Grâce à la mise en place au Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France d’une méthode de caractérisation combinant la microscopie électronique à balayage et la microscopie optique, il a été possible de mettre à jour certains de ces aspects à travers notamment l’identification des fibres.