N° 446 décembre 2019

L’asymétrie de la vie : une origine extraterrestre ?

Pagination : 34-40
Rubrique : Recherche et développement
Sous-rubrique : Médailles 2018 du CNRS – Médaillés de bronze
Mots-clés : Chiralité, acides aminés, sucres, comète, météorite, origine de la vie.
FR | EN
© NASA/ESA/STSci.

Vue de la nébuleuse de la Carène, située dans la voie lactée à 7 500 années-lumière de la Terre, par le télescope Hubble en 2010. Cette nébuleuse
est riche en zones de formation d’étoiles massives. Les couleurs de cette image composite correspondent à la lueur de l’oxygène (bleu), de l’hydrogène
et l’azote (vert) et du soufre (rouge).

Comment la vie est-elle apparue sur Terre ? Pourquoi les molécules du vivant sont-elles asymétriques ? Dans cet article sont résumées les récentes analyses des échantillons de météorites et d’analogues de matière organique issus de glaces interstellaires simulées en laboratoire, une matière supposée être, au moins en partie, la matière organique originelle de notre système solaire.

L’origine de l’asymétrie biochimique est discutée à travers l’influence de la lumière circulairement polarisée (LCP), observée dans de nombreuses régions de formation d’étoiles. Un intérêt particulier est porté aux récentes avancées des travaux de notre groupement de recherche, basés essentiellement sur une approche expérimentale de simulation de ces glaces en laboratoire.

Cornelia Meinert a reçu la Médaille de bronze du CNRS en 2018.