N° 456-457-458 novembre-décembre-janvier 2020

L’électronique organique imprimée et flexible : l’apport des polymères

Pagination : 163-166
Sous-thème : Polymères : enjeux actuels et futurs
Mots-clés : Électronique organique imprimée, polymères conducteurs, polymères électro-actifs, nanoscience, nanotechnologie, technologies d’impression.
FR | EN

Module photovoltaïque organique imprimé, flexible et léger (www.asca.com).
Image fournie par ARMOR (DR).

L’histoire de l’électronique organique basée sur le carbone sp2 et les polymères π-conjugués en particulier coïncide presque avec les 50 ans du Groupe Français des Polymères (GFP). Cet article retrace brièvement la genèse de ce domaine de recherche sur fond de l’hégémonie de l’électronique à base de silicium.

L’avènement de l’électronique organique bénéficie des grandes découvertes du XXe siècle et des progrès constants en ingénierie des polymères, de concert avec le développement des nanosciences et nanotechnologies. Il montre aussi la contribution des technologies d’impression à l’essor de l’électronique organique imprimée sur de nombreux supports, de plus ou moins grandes tailles pouvant être flexibles, pour permettre de relever des défis importants pour notre société dans les secteurs de l’énergie, de l’environnement ou la santé.