N° 454 septembre 2020

La chiralité à la lumière des matériaux moléculaires : une nouvelle direction pour l’électronique organique

Pagination : 49-57
Rubrique : Recherche et développement
Mots-clés : Chiralité, systèmes moléculaires hélicoïdaux, lumière circulairement polarisée, hélicènes, colorants organiques, couplage excitonique chiral, CP-OLED.
FR | EN

Omniprésente dans notre monde, la propriété de chiralité à l’échelle moléculaire est un élément majeur dans la découverte et le développement de médicaments du fait de son effet sur l’activité biologique. Plus récemment, cette dissymétrie moléculaire s’est étendue au domaine des matériaux organiques en leur conférant des propriétés inédites, telles qu’une interaction spécifique avec une lumière dite circulairement polarisée.

Du fait du potentiel de cette dernière dans différents domaines d’application incluant les technologies d’affichage, la cryptographie, l’imagerie biologique ou encore la spintronique, un intérêt grandissant est porté sur les matériaux chiraux luminescents en tant qu’émetteurs de lumière circulairement polarisée. Cette dernière particularité est présentée dans cet article au travers d’exemples d’architectures moléculaires hélicoïdales développées ces dernières années, laissant entrevoir de nouvelles perspectives en électronique organique chirale.

Jeanne Crassous a reçu le Prix de la division Chimie organique (DCO) de la Société Chimique de France en 2020 et Ludovic Favereau a reçu le Prix Marc Julia de la DCO en 2019.