N° 371-372 février-mars 2013

La combustion en boucle chimique : un procédé en rupture pour le captage du CO2

Pagination : 52-56
Sous-thème : Physico-chimie du captage et du stockage du CO2
Mots-clés : Dioxyde de carbone, CO2, captage, boucle chimique, combustion, CLC, lit fluidisé.
FR | EN

Pilote 3 MW envisagé pour la validation du procédé.

La combustion en boucle chimique (CLC) est une technique prometteuse de combustion d’hydrocarbures en l’absence d’azote qui permet de réduire la pénalité énergétique associée au captage du CO2. À ce jour, le concept CLC est bien démontré.

En 2008, IFPEN et Total ont démarré une collaboration ambitieuse pour développer le procédé. Cet article présente les principaux résultats obtenus dans ce cadre et les perspectives. Le CLC est une voie de captage prometteuse en comparaison avec les autres voies disponibles. Néanmoins, il faut prendre en compte les incertitudes liées à l’émergence du marché du CO2 et d’autres applications du CLC doivent donc être également considérées.