N° 344 septembre 2010

La prévention des risques dans les laboratoires de chimie français, XIXe-XXe siècles

Pagination : 45-49
Rubrique : Maîtrise du risque chimique
Mots-clés : Sécurité, prévention, histoire, laboratoires, législation française.
FR | EN
© Catalogue Jouan, Installations et appareils de laboratoires.

Sorbonne à éclipse Dufraisse-Jouan installée au Collège de France (vers 1930).

La sécurité au laboratoire de chimie a d’abord été perçue à travers les risques courus par les manipulateurs. Ainsi, les accidents les plus graves ont été régulièrement reportés et commentés dans la littérature.

Au XIXe siècle, les locaux sont souvent mal adaptés et quelques timides mesures de prévention apparaissent. Le développement industriel conduit à édicter les premières mesures sanitaires destinées à protéger l’ouvrier dans les usines, manufactures et ateliers. L’hygiène industrielle est enseignée à l’École Centrale dès le XIXe siècle, puis à partir de 1905, par Heim de Balsac au Conservatoire des Arts et Métiers. Les locaux des laboratoires de chimie se modernisent.

Dans les années qui suivent la Seconde Guerre mondiale, on assiste en France à un renforcement de la législation relative à la prévention des risques, à l’étiquetage des substances dangereuses ou à la sécurité des lieux de travail. Les laboratoires n’appliqueront que peu à peu ces législations, les Comités d’hygiène et de sécurité n’apparaissant que dans les années 1990 dans les universités.