N° 425 janvier 2018

Particules d’or : plasmonique et nanoélectronique

Pagination : 21-25
Rubrique : Nanoparticules d'or
Mots-clés : Nanoparticules, or, plasmonique, nanothermique, nanoélectronique.
FR | EN

Un film d’or de 50 nm d’épaisseur placé sur un prisme de verre apparait jaune en réflexion (a) et bleuté par transparence (b).

Les nanoparticules d’or possèdent des propriétés physiques remarquables. Elles sont d’une importance majeure dans le domaine des nanosciences et des nanotechnologies, principalement en raison de leurs propriétés optiques. Elles sont également très utiles dans divers domaines connexes, tels que la thermique, la biologie et l’électronique où elles permettent d’envisager des applications très prometteuses.

Ceci est illustré dans cet article par plusieurs exemples : les nanosources de chaleur, la détection de protéines individuelles, les jauges de contraintes et l’électronique à un électron.