N° 451 mai 2020

Préparation d’espèces organométalliques polyfonctionnelles du zinc et du magnésium

Pagination : 22-28
Rubrique : Recherche et développement
Mots-clés : Chimie organométallique, organomagnésiens, organozinciques, compatibilité de groupes fonctionnels, nucléophiles.
FR | EN

Les molécules organiques utilisées dans les recherches pharmaceutiques, agrochimiques ou de la chimie des matériaux possèdent des structures complexes comportant de nombreux groupes fonctionnels. Pour écourter autant que possible leur synthèse, il est indispensable de disposer de réactifs ayant un centre nucléophile puissant mais tolérant également une grande variété de fonctions chimiques.

Parmi eux, on retrouve très souvent des composés organométalliques, qui sont des molécules comportant une liaison carbone-métal. Si la nature du métal lié au carbone est essentielle pour évaluer la réactivité de ces derniers, la toxicité et le prix du métal rentrent tout autant en ligne de compte dans le choix du métal. Ainsi, le choix des organomagnésiens et organozinciques en tant que nucléophiles est idéal.

Une mise au point sur les méthodes de synthèse disponibles pour préparer ces espèces organométalliques ainsi que quelques applications plus récentes sont détaillées dans cet article.

Paul Knochel a reçu le Prix franco-allemand de la Société Chimique de France en 2018.