N° 181 mai-juin 1994

Une revue n’est-elle pas un puissant instrument d’échange ?

Page : 3
Rubrique : Éditorial

Au moment de prendre mes fonctions de Président de la Société Française de Chimie, je voudrais tout d’abord remercier les adhérents de la confiance qu’ils m’ont ainsi témoignée. Je voudrais aussi remercier mon prédécesseur J.-B. Donnet pour l’œuvre considérable qu’il a accomplie. Je m’emploierai, dans toute la mesure de mes possibilités, à la poursuivre et à développer la vie de notre Société.

La vie est constituée d’échanges et une revue n’est-elle pas un puissant instrument d’échange ? L’Actualité Chimique a pris un nouvel essor sous l’impulsion de Raymond Hamelin que je remercie ici encore. L’équipe de rédaction est ouverte à toutes les suggestions, voire aux critiques (constructives), et elle en tiendra le plus grand compte.

Cette revue met en relation les mondes autrefois séparés de l’enseignement avancé et de la recherche, d’une part, de la production et de la recherche industrielle, d’autre part, et aussi le monde de l’enseignement et de la jeunesse qui conditionne l’avenir des deux premiers. Des progrès considérables dans la connaissance mutuelle ont été accomplis depuis quelques années et L’Actualité Chimique y a beaucoup contribué. Continuons dans cette voie ; cela sera bien sûr bénéfique pour tous.

Des échanges essentiels ont lieu aussi avec les communautés homologues des autres pays et, en premier lieu, avec celles de la Communauté européenne. Votre (notre) revue est aussi un précieux instrument de communication avec ces pays. Sans prétention, mais sans complexes, nous voulons être des partenaires sérieux et crédibles. Ici encore, toutes les parties concernées ne peuvent que bénéficier de l’intensification des échanges.

Un observateur examinant depuis une autre planète la vie du monde chimique français serait certainement frappé par l’intensité des événements, par le nombre d’initiatives, de colloques, de réunions, de visites, de journées, de groupes, etc. Tout ceci est bien sûr très positif ; peut-être l’intensification des échanges d’information entre les différents acteurs augmenterait-elle le rendement des diverses opérations.

Échange d’information enfin entre le monde de la jeunesse et celui des emplois. Aucun effort ne doit être épargné, dans ces temps très difficiles, pour aider au passage d’une mauvaise période qui, heureusement, devra forcément déboucher sur un état meilleur.

Je joindrai donc mes vœux à ceux que J.-B. Donnet formulait dans l’éditorial du début d’année. Tous ensemble nous y arriverons. Je sais que je peux compter sur les compétences et le sens de la solidarité de tous.

Marc Julia
Président de la SFC

Couverture

Torche plasma pour analyse dans le cas d’un panache d’argon ensemencé au lithium.