N° 341 mai 2010

Voici 20 ans : Perrier ou l’analyse qui fit « pschitt ! »

Pagination : 46-51
Rubrique : Chimie et vie quotidienne
Mots-clés : Benzène, composés organiques volatils de l'eau (COV), analyse GC-MS, histoire de Perrier, chimie analytique.
FR | EN

Le premier GC-MS benchtop, le modèle HP5992 (1976), dans lequel le quadripôle était introduit au cœur même d’une pompe à diffusion à vapeurs d’huile.

La détection de benzène dans l’eau de Perrier en janvier 1990 allait entraîner une tourmente médiatique et de lourdes conséquences pour le groupe industriel qui la possédait. Beaucoup de lignes ont été écrites à ce sujet, mais sans doute pas encore du point de vue d’un analyste, car ce n’est pas un hasard si l’affaire survient à ce moment particulier, à la fin des années 1980, où les appareils pour le couplage de la chromatographie en phase gazeuse à la spectrométrie de masse (GC-MS) deviennent des instruments de routine au laboratoire.